Search

Nathalie Legros : Migrer



Aramati danse sur le pont de la caravelle. Elle fuit. Elle fuit un monde à feu et à sang. Le monde des hommes. Le sien depuis toujours. Jusqu’aujourd’hui. Aujourd’hui, le jour du départ. Un départ en forme de retour à la maison au cœur de l’inconnu.


Migrer et se trouver


Elle quitte une terre en feu. Se réfugie au creux des vagues. Dans le ventre de la mer. Elle porte un message. Un message d’unité. A porter au-delà des océans, dans l’espace universel. Déjà, le message se répand. En petites vagues invisibles.


Migrer pour parler


Aramati vogue, loin de chez elle. Elle se laisse sauver, s’abandonne. La vie la sauve. Détente dans ce retournement. Le monde des hommes violents s’éloigne. Les pensées se dissolvent. Paix. Le bateau vogue, d’est en ouest et de bas en haut.


Migrer pour exister


Dans la poche de sa longue jupe rouge, un sac de toile. Tout petit, il tient au creux de sa main. Dans le creux de sa main dans le creux de la vague dans le creux d’un univers dévasté. Tout petit sac de toile de coton. Tissé patiemment par des générations de femmes.


Migrer et rendre grâce


Les fleurs lui ont parlé. A l’oreille. Doucement. ‘Aramati, il est temps’. Le temps de se lever. Le temps d’avoir le cœur au courage. Le temps d’élargir le cercle. Le temps de quitter la terre ferme. ‘Aramati, lève toi, prends la mer, marche vers la lumière’.


Migrer dans l’intimité


Elle entend l’appel. L’appel de l’espace, de son coeur, de son dieu. La fleur bleue, à cinq branches, étoile de joie. La fleur jaune naissant chaque soir en salutation à la lune. L’orange éclatante de la force du soleil. La fleur rose, en épis, apaisant la brulure.


S’oublier et migrer


Aramati disparaît en elle-même. Dans l’espace vide de son centre vital bat le cœur de la terre. Dans le minuscule sac en coton tissé, se tient le salut des hommes. Minuscules semences. Poussières d’amour cosmique. A porter au-delà des océans. En dansant.


Aimer et migrer



Nathalie Legros, 50 ans, est médiatrice, engagée dans une approche existentielle de la relation et du conflit. De sa formation initiale d’ingénieure en aérospatiale, elle garde une passion pour l’exploration de l’espace et un gout prononcé pour toute approche pragmatique de la vie. Elle se forme actuellement en herboristerie, invitant à un échange avec le monde végétal fondé sur la joie et le respect. Nathalie s’intéresse et pratique toute forme de dialogue, et s’inscrit dans la lignée du physicien David Bohm. Elle est l’auteure de Chouette, un conflit ! (édition Chronique Sociale).